Episode 6: Gestuelle

Épisode 6: Gestuelle

Bienvenue à The Business Presentation Revolution! Je suis accompagnée de mon collègue Michael Rickwood qui va nous expliquer comment gérer notre corps lors de prises de parole en public. Michael, nos clients nous demandent souvent : « Que dois-je faire de mon corps, de mes mains, avec mon visage quand je fais une présentation ? » Que dis-tu à tes clients ?

Rose, ce dont tu parles c’est la gestuelle et nous l’utilisons tous quand nous parlons en public. Mais pour progresser sur ce point, il est utile de connaître les quatre types de gestes que nous pouvons utiliser pour mieux communiquer en public.

Il y a quatre types de gestes ? OK. Quel est le premier ?

Les premiers gestes sont les illustrateurs. Ce sont ceux que vous utilisez en parlant et ils sont formidables pour trois raisons. La première c’est qu’ils aident les gens à mieux intégrer ce que vous dites. La raison suivante c’est qu’ils vous aident à canaliser le stress. Et la troisième raison c’est qu’ils vous aident à vous souvenir de votre discours.

OK. Donc il y en a qu’on utilise quand on parle comme le font les Italiens. Quel est le deuxième type de gestes ?

Le deuxième type de gestes – qui ont une tonalité culturelle – sont les emblèmes. Ce sont les gestes qu’on utilise quand on n’a pas la parole, qui se passent de mots, des gestes qui parlent d’eux-mêmes. Par exemple, Rose tu es Américaine. Aux États-Unis vous avez des gestes spécifiques qui fonctionnent bien, comme le pouce levé ou bonjour - au revoir. L’interprétation des gestes n’est pas la même partout, c’est important de le garder à l’esprit. C’est essentiel si vous travaillez à l’international. Une chose peut avoir une signification très positive dans un endroit comme notre « OK » aux Etats-Unis, et pourrait avoir un sens très différent dans un autre pays. Donc dans la communication interculturelle il est essentiel de se préparer à ce sujet.

C’est noté. Quel est notre prochain geste Michael ?

Maintenant, j’aimerais parler du visage et de ce qu’on appelle les manifestations d’affect. En fait, le visage est très expressif et c’est extrêmement utile, par exemple avec le storytelling : si on veut raconter un évènement passé. Le visage est très important. Comment l’optimiser ?

Ce sujet me passionne et me fait penser à la cohérence et combien il est important que ce qu’exprime le visage soit en accord avec ce qu’on fait corporellement. Donc si vous envoyez un message positif, ayez une expression positive –un sourire, par exemple– et si vous parlez de sujets graves, évitez peut-être le sourire dentifrice.

Oui, c’est bien ça. Mais les expressions du visage sont également différentes d’une culture à une autre. En Amérique Latine et en Europe, vous serez beaucoup plus expressifs, par exemple, qu’en Asie. Autre chose que l’on doive connaître comme type de gestes ?

Il en reste un dont je n’ai pas parlé, il s’agit des régulateurs. Ce sont les gestes qu’on utilise pour indiquer à l’auditoire ce qu’il faut faire. On les appelle les régulateurs, il s’agit simplement de : asseyez-vous, debout, s’il vous plaît passez dans la salle à côté. Donc ces gestes sont utiles pour les interactions et pour donner des instructions à l’auditoire.

J’imagine que c’est une chose dont les enseignants doivent souvent se servir.

Oui, par exemple pour exprimer « calmez-vous ».

OK, c’est clair !

Michael, maintenant nous savons ce qu’il faut faire avec notre corps. Y a-t-il quoi que ce soit que nous devrions éviter ?

Oui, il y a des gestes qu’on fait qui expriment ou reflètent nos émotions négatives. On les appelle les gestes parasites et il faut tâcher de les éviter. Comme jouer avec ses cheveux ou ses vêtements, se tordre les mains, ou toute autre chose qui laisse percevoir des émotions négatives. On peut s’en débarrasser en travaillant avec un coach ou simplement en se filmant, puis en observant, grâce à la vidéo, ce qu’il faut éliminer. Déambuler sans but est aussi une chose à éviter.

C’est super, merci Michael. Maintenant nous savons quoi faire de notre corps, ce que nous devons éviter. Y a-t-il autre chose encore à partager avec ceux qui nous regardent ?

Bien entendu. En cas de doute, détendez-vous. L’auditoire adore.

J’adore aussi.

Donc trois choses à retenir : Un, il y a plusieurs types de gestes à utiliser. Essayez-les. Deux, évitez les gestes parasites, les mouvements involontaires. Trois, si vous doutez, détendez-vous.

Merci beaucoup de suivre The Business Presentation Revolution ! Nous avons hâte de vous retrouver prochainement. Si vous aimez ce que vous venez de regarder, abonnez-vous à nos chaînes iTunes ou YouTube et suivez-nous sur LinkedIn.