Episode 4: la charrue et les bœufs

Vous venez juste d’apprendre que vous devez donner une présentation de 15min demain. Comment vous préparez-vous ? Mettez-vous la charrue avant les boeufs comme la plupart des gens ? Ne vous inquiétez pas, le nouvel épisode de “The Business Presentation Revolution” est là pour vous aider ! Apprenez en quelques minutes quel changement drastique vous permettra de remettre les boeufs avant la charrue et vous à la place du conducteur. Rejoignez Rose et Phil Waknell, co-fondateur et Chief Inspiration Officer d’Ideas on Stage, pour discuter d’une méthode infaillible pour préparer une bonne présentation.

Rose : [00:00:00] Bienvenue à « The Business Presentation Revolution », révolutionnez vos présentations pendant votre pause café.

Phil : [00:00:07] Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un changement qui a l’air anodin, mais qui a beaucoup d’impact sur vos présentations. Il tient en une expression : mettre « les bœufs » avant « la charrue ».

Rose : [00:00:20] Des charrues et des bœufs ? Quel est le rapport avec les présentations ?

Phil : [00:00:25] Rose, tu as déjà entendu l’expression « mettre la charrue avant les bœufs » ? C’est peu recommandé. Et bien c’est exactement ce que nous faisons lorsque nous préparons des présentations. Voici comment les gens préparent leur présentation : « Oh non ! Je dois faire une présentation demain et il est 23 h 30 ! Je vais ouvrir mon ordinateur et commencer à faire mes slides. Au bout de 50 slides, je me dis que j’ai peut-être besoin d’un peu plus d’informations, je rajoute des bullet points ou pas ? » Et le lendemain, dans la salle de réunion, vous dites bonjour à tout le monde, connectez votre ordinateur, affichez vos slides, tournez le dos à votre auditoire, lisez le contenu de vos slides et improvisez parce que vous n’avez pas eu le temps de préparer ce que vous devez dire. Et vous finissez par débiter tout un tas d’informations affreusement ennuyeuses pour votre auditoire. Ce n’est pas agréable pour l’auditoire.

Rose : [00:01:17] Malheureusement, je crois que nous avons tous déjà vécu ça. On se met à réfléchir aux emails auxquels on n’a pas encore répondu, aux courses qu’il faudra faire ce soir et surtout on se demande pourquoi le présentateur n’a rien préparé. On se dit : que fait-on là ?

Phil : [00:01:30] Parfaitement. Vous pensez avoir préparé votre présentation mais il n’en est rien. Vous avez seulement préparé des listes de bullet points que votre auditoire va détester et très vite oublier. Ce n’est pas une bonne préparation, cela équivaut à « mettre la charrue avant les bœufs ». Si vous y réfléchissez, mettre la charrue avant les bœufs c’est tout faire à l’envers. Il faut d’abord mettre les bœufs : préparer ce que l’on doit dire à son auditoire avant de mettre la charrue et de voir si et comment on doit illustrer ce que l’on va dire. Souvent les gens nous disent « Je n’ai pas le temps de préparer ma présentation alors je prépare seulement mes slides ». Non, si vous voulez vous préparer convenablement et que vous n’avez pas beaucoup de temps voilà ce à quoi vous devez réfléchir. D’abord qui est mon auditoire ? Quels sont leurs besoins ? Quels sont mes objectifs ? Et surtout quelles sont les quelques informations dont ils doivent se souvenir dans une semaine pour que j’aie atteint mes objectifs. Et voilà vous avez vos messages clefs et vous connaissez vos objectifs donc même si vous n’avez pas de slides, vous êtes prêt. Si vous avez des slides mais que vous n’avez pas vos messages clefs, alors vous n’êtes pas prêt.

Rose : [00:02:45] Voilà. D’ailleurs nous sommes souvent confrontés à cela chez Ideas on Stage donc nous avons développé une méthode en quatre étapes. Première étape : l’idéation. Quel est le sujet de ma présentation ? Que dois-je faire passer comme message ? Comme Phil l’a dit : objectifs et messages clefs. Deuxième étape : vous devez créer votre présentation, la rédiger, rédiger votre storyline. Troisième étape : demandez-vous si vous avez besoin de slides. Si vous n’en avez pas besoin, parfait ! Surtout dans ces moments où vous avez seulement la nuit pour préparer, ne pas avoir besoin de slides est un plus. Quatrième étape : la répétition. C’est une bonne idée de vous chronométrer et de vérifier si vous maîtrisez bien l’enchaînement de vos idées. Votre auditoire vous remerciera.

  1. IDÉATION
  2. CRÉATION
  3. ILLUSTRATION
  4. RÉPÉTITION

Phil : [00:03:32] Cela fait toute la différence. Je dis toujours que la répétition est obligatoire et que les slides sont optionnels. Donc si vous devez aller à une réunion ou faire une présentation et que vous n’avez pas besoin de slides mais que vous avez des messages clairs et que vous êtes à l’aise devant votre auditoire parce que vous avez répété deux, trois, quatre ou cinq fois, alors votre auditoire appréciera bien plus votre présentation que l’indigestion de bullet points que vous aviez l’intention de leur préparer.

Rose : [00:04:00] Tout à fait. Il faut donc remettre la charrue AVANT les bœufs. Se préparer avec les différentes étapes de l’idéation, de la création, parfois de l’illustration et surtout de la répétition. Et vous voilà fin prêt !

Phil : [00:04:10] Comme le disait Benjamin Franklin : « Si vous ratez votre préparation, vous raterez votre présentation. » Créer de nombreuses slides remplies de bullet points sans même savoir ce que l’on va dire n’est pas de la préparation, c’est même le contraire. Si vous vous préparez convenablement et que vous commencez votre réunion en sachant ce que vous allez dire, en ayant en tête vos objectifs, alors même sans slides vous réussirez votre présentation et votre auditoire vous remerciera.

Rose : [00:04:31] Merci d’avoir rejoint « The Business Presentation Revolution ». Nous avons encore beaucoup à partager. N’hésitez pas à vous inscrire à notre chaîne YouTube ou à nos podcasts et à la prochaine fois !

TAKEAWAYS CARD

  1. Mettez les bœufs (votre storyline) AVANT la charrue (vos slides)
  2. Notez vos objectifs et vos messages clefs.
  3. La répétition est obligatoire, les slides ne le sont pas.