7 façons mémorables de commencer une présentation (exemples à l’appui)

par Andrea Pacini

Les premiers mots d’une présentation sont les plus importants. Votre introduction doit capter l’attention de l’auditoire et la retenir.

Le philosophe Platon a dit : « Le début est la partie la plus importante de l'œuvre ».

Malheureusement, la plupart des chefs d’entreprise ne réfléchissent pas assez attentivement à la façon dont ils introduisent leurs présentations. Au lieu de cela, ils se concentrent sur le corps principal de celles-ci et laissent l’ouverture complètement de côté.

Ou bien ils commettent l’erreur commune de commencer par une diapositive ennuyeuse présentant l’ordre du jour ou en la présentant eux-mêmes. Ces ouvertures ne fonctionnent pas et ne captent pas l’attention de l’auditoire.

Les membres de l’auditoire ne se soucient pas de nous et de notre programme. Ils ne s’intéressent qu'à eux-mêmes et à leurs besoins. 

Si vous ne saisissez pas l’occasion de faire une excellente introduction, vous perdrez votre auditoire et il sera difficile de le reconquérir.

Dans une course de Formule 1, c’est un énorme avantage de partir en pole position, en tête. Le pilote qui part en première position a plus de chances de gagner parce qu’il n’y a personne à doubler et que le plus gros du travail a été fait.

Vous pouvez appliquer cette analogie à une présentation. Si vous pouvez prendre un bon départ, le reste de la présentation a plus de chances de bien se dérouler et vous atteindrez vos objectifs.

Sept exemples de bonnes introductions 

Voici quelques suggestions de tactiques que vous pouvez utiliser pour vos introductions. Vous pouvez utiliser chacune d’entre elles seule ou combiner plusieurs techniques.

Les options ci-dessous comprennent également des exemples, les miens ou ceux de nos clients. J’ai rendu anonymes les exemples des clients pour des raisons de confidentialité. 

1. Et après ? 

Il s’agit de l’introduction la plus simple, qui fonctionne toujours bien. 

Ici, vous dites à votre auditoire ce qu’il doit attendre de la présentation - ce qui va suivre, ce que vous allez présenter et ce qu’il en retirera.

Vous pouvez dire quelque chose comme :

« Dans cette présentation, je vais couvrir trois points principaux : 

  • Message 1
  • Message 2 
  • Message 3

A la fin de cette présentation, vous aurez … [ce qu’ils en retireront] ».

2. Contexte, problème, solution

Dans ce type d’introduction, vous fournissez un contexte, c’est-à-dire l'état actuel des choses par rapport à votre message. Ensuite, vous présentez un problème avant de proposer une solution à ce problème.

Voici un exemple de cette mise en pratique :

Contexte

« Dans cette présentation, je vais parler de la sécurité au travail. Nous pourrions éviter beaucoup d’accidents du travail simplement en améliorant les connaissances et en utilisant des systèmes d’information simples qui aident les entreprises à suivre, à identifier et à éliminer les risques au travail. »

Problème

« Cependant, la réalité est différente. Par exemple, saviez-vous qu’en 2019 - rien qu’au Royaume-Uni - nous avons perdu plus de 38 millions de jours de travail en raison d’accidents liés au travail ? Ce n’est pas tout : chaque année, un nombre inacceptable de personnes travaillent dans des environnements dangereux et insalubres. Et cela entraîne bien sûr des coûts pour les employés, les entreprises et l’environnement.

La question que nous devons nous poser est donc la suivante : pourquoi ? Pourquoi, avec toutes les informations et les directives disponibles, continuons-nous à avoir des incidents sur le lieu de travail ? ».

Solution

« Chez ABC, nous avons une solution. Nous sommes passionnés par le développement de logiciels conviviaux qui améliorent le flux d’informations et rationalisent toute la documentation dont vous avez besoin pour réduire les risques sur le lieu de travail. 

Laissez-moi vous montrer comment cela fonctionne. »

3. Vous voulez.. Pour cela vous avez besoin… Le problème est…

Pensez à ce que votre auditoire veut accomplir et commencez par l'énoncer. Dites-leur ensuite ce qu’ils doivent faire s’ils veulent réussir. Ajoutez la tension d’un problème potentiel pour les intéresser encore plus.

Voici un exemple de ce type d’introduction :

« Je suis ici aujourd’hui parce que vous avez exprimé le souhait de comprendre comment l’impression 3D peut être utile à votre entreprise. 

Pour cela, il est nécessaire que vous compreniez ce qu’il est possible de faire avec l’impression 3D en tant que processus de production. 

Le problème est que, jusqu'à présent, la plupart des ingénieurs n’ont pas considéré l’impression 3D comme une option de production, mais seulement comme une technologie de prototypage et d’expérimentation.

Nous voulons changer cela ! Récemment, certaines de ces technologies sont arrivées à maturité au point de présenter la vitesse, la stabilité et l'économie nécessaires pour devenir un processus de production viable. Ainsi, dans cette présentation, je vais vous montrer comment vous pouvez ajouter l’impression 3D comme un outil polyvalent dans votre boîte à outils de production. »

4. Un fait surprenant ou une statistique choquante 

Ici, vous marquez immédiatement l’auditoire avec un fait frappant.

Par exemple, l’introduction précédemment citée sur les accidents du travail pourrait être adaptée à ce style.

« Saviez-vous qu’en 2019 - rien qu’au Royaume-Uni - nous avons perdu plus de 38 millions de jours de travail en raison d’accidents liés au travail ? »

5. Une citation pertinente

Si une autorité ou un expert dans votre domaine a dit quelque chose d’intéressant en rapport avec le message que vous voulez faire passer, essayez de commencer par cela.

L’un de nos clients, qui faisait une présentation sur l’importance d’embaucher de manière ciblée (c’est-à-dire avec les bonnes valeurs), a commencé de la manière suivante :

« Aujourd’hui, je vais vous expliquer pourquoi, en tant que fondateurs de startups, vous devez embaucher de manière ciblée. Comme l’a dit Marc Benioff (PDG de Salesforce) « Le secret d’un recrutement réussi est le suivant : recherchez les personnes qui veulent changer le monde ».

Notre client a poursuivi en expliquant la citation plus en détail et en la rapprochant du contexte du message qu’il voulait transmettre. 

6. Une question qui suscite la réflexion

Une excellente façon de lancer une présentation est de poser une question. 

Voici un exemple qui conviendrait à une introduction que j’ai trouvé dans le livre « The Mission Corporation » de Michael T Moe et Michael M Carter.

J’ai actualisé le langage original pour qu’il fonctionne mieux dans ce contexte.

« Imaginez à quel point ce serait formidable si les entrepreneurs du futur refusaient d’agir uniquement dans leur propre intérêt et étaient au contraire poussés par un but et un désir d’agir dans l’intérêt de tous. Mieux encore, s’ils étaient récompensés pour cela. Quelle différence cela ferait-il ?

Dans cette présentation, je vais parler de l’impact que le capitalisme a eu dans le monde et de ce qu’il faut maintenant améliorer pour qu’il s’adapte afin de refléter les valeurs des générations futures. »

7. Une histoire, une métaphore ou une analogie 

C’est ma technique préférée. Pensez au message principal que vous voulez transmettre, puis demandez-vous : « Y a-t-il une histoire, une métaphore ou une analogie que je peux utiliser pour illustrer mon propos ? ».

Par exemple, dans l’un de mes ateliers - où j’introduis le fait de devenir un présentateur plus confiant - je commence par l’analogie suivante : une présentation est comme un premier rendez-vous.

« Une présentation est l’occasion de faire une excellente première impression. C’est comme un premier rendez-vous. 

Le problème que je vois est que la plupart des gens et des entreprises font l'énorme erreur de faire une première impression invisible lors de leur présentation.

Ce n’est pas qu’ils font une mauvaise première impression (bien que cela arrive souvent), mais ce n’est pas non plus une bonne première impression. Elle est simplement invisible. Et nous voulons changer cela. 

C’est ce que nous allons faire aujourd’hui. Ainsi, à la fin de cet atelier, vous aurez une très bonne compréhension de la façon dont vous pouvez être un présentateur plus visible, plus percutant et plus confiant. »

Résumé

L’introduction d’une présentation est votre chance de capter l’attention de l’auditoire et de la maintenir.

Ne perdez pas de temps à vous présenter ou à montrer à votre auditoire une diapositive comportant l’ordre du jour. Les gens ne s’intéressent pas à vous. Ils se préoccupent d’eux-mêmes et de leurs besoins.

Vous n’avez pas besoin d’essayer d'être trop intelligent. Dire simplement à l’auditoire de quoi vous allez parler est une excellente façon de commencer.

D’autres bonnes idées d’ouverture consistent à expliquer un problème que vous allez résoudre pour l’auditoire ou à le frapper avec une citation, un fait ou une question qui suscite la réflexion.

L’introduction que je préfère est celle qui utilise une histoire, une métaphore ou une analogie en rapport avec votre message clé.

Quel que soit le type d’introduction que vous utilisez, le temps passé à travailler sur celle-ci en vaut toujours la peine.

Commentaires

N’hésitez pas à commenter, à nous contacter ou à partager cet article avec vos collègues ou amis qui pourraient bénéficier de ces idées. Si cet article vous a aidé, faites-le moi savoir et donnez-moi votre avis.

Si vous souhaitez améliorer vos compétences en matière de présentation, essayez The Confident Presenter Scorecard (en anglais).

Vous obtiendrez une évaluation instantanée et des suggestions d’amélioration. Cela prend moins de 3 minutes. Une fois que vous aurez rempli cette évaluation, vous recevrez également une copie gratuite en pdf de notre livre Business Presentation Revolution.

Crédit photo : AbsolutVision sur Unsplash