Interaction avec le grand public

par Phil Waknell

Alors que nous sortons d’une longue période de télétravail et de réunions en ligne, de plus en plus d’organisations réunissent à nouveau les gens. Certaines grandes entreprises ont du mal à faire revenir les gens au bureau, mais il existe une chose sur laquelle tout le monde semble s’accorder : Zoom ne peut pas remplacer les conférences ou les événements en face à face.

Les présentateurs doivent maintenant faire face à un problème qu’ils n’avaient pas rencontré depuis longtemps : comment rendre les présentations interactives devant un large auditoire, sans bénéficier de fonctionnalités en ligne telles que les sondages, le chat ou les salles de réunion. Et c’est d’autant plus important que nos capacités d’attention (comprenez : notre tolérance à l’ennui et à la médiocrité) ont diminué depuis 2020.

Alors comment faire participer votre auditoire à un keynote lorsqu’il y a plusieurs centaines de personnes et que vous êtes seul sur scène ? Heureusement, nous faisons cela depuis douze ans avec les conférences TED(x) et les conférences d’entreprises, alors voici quelques idées que nous avons testées et éprouvées.

Voici six idées :

1/ Sondez-les

Il s’agit d’une technique très simple, facile à réaliser, mais qui demande une certaine réflexion. Vous pouvez poser à l’auditoire une simple question binaire (par exemple, oui ou non) et l’inviter à répondre physiquement, par exemple en se levant ou en levant la main. La clé est de s’assurer que vous êtes prêt à réagir à chaque situation, car vous pouvez vous retrouver avec beaucoup de mains, ou peu, ou pas du tout.

Vous pouvez également poser plusieurs questions d’affilée pour faire passer un message. Par exemple :

“J’aimerais que tous ceux qui le peuvent se lèvent. Maintenant, si vous n’avez jamais souffert de Death By PowerPoint, vous pouvez vous asseoir.” (En général, très peu de personnes s’assoient à ce stade).

“Restez debout. Maintenant, vous pouvez vous asseoir si vous n’avez jamais infligé la Mort par PowerPoint à un auditoire.” (Encore une fois, probablement assez peu de personnes s’assiéront. Vous pouvez faire une remarque du genre : “J’admire votre honnêteté, et franchement, je sais que je l’ai déjà fait aussi.")

“Maintenant, vous pouvez vous asseoir si vous voulez entendre parler de l’antidote à la Mort par PowerPoint.”

À ce stade, presque tout le monde va s’asseoir, et ils vont écouter attentivement parce que vous leur avez fait exprimer physiquement qu’ils sont ouverts à ce que vous allez leur dire. Si quelqu’un reste debout, vous pouvez alors faire un commentaire amusant, du genre : “Pour ceux qui sont encore debout, il se peut que vous soyez dans le mauvais amphithéâtre : le cours sur la gestion comme en 1995 est au bout du couloir. Mais quoiqu’il en soit, prenez un siège et restez avec nous !".

2/ Faites-les bouger

Inciter les gens à se lever pour voter est une chose, mais vous pouvez aussi leur demander de bouger simplement pour faire circuler leur énergie et réveiller leur esprit. Je me souviens d’une occasion particulièrement mémorable où ma collègue Rose Bloomfield s’est rendu compte qu’un orateur avant elle avait profondément ennuyé l‘auditoire. Dès le début de son intervention, elle a donc demandé à tout le monde de se lever, de tendre les mains vers le haut et de respirer profondément à plusieurs reprises. En tant que membre de cet auditoire, je me suis senti non seulement plein d’énergies, mais aussi reconnaissant d’avoir eu l’occasion de m'étirer et de me réveiller un peu. Il n’est pas naturel pour l'être humain de rester assis pendant longtemps, surtout lorsqu’il s’ennuie.

3/ Faites-les échanger

Une autre possibilité est de demander à l’auditoire de créer un binôme et de discuter avec la personne d’à côté. La clé ici est de délimiter clairement le sujet afin que leur conversation ne prenne pas trop de temps, sinon vous finirez par les arrêter alors qu’ils sont en pleine action, ce qui pourrait leur déplaire.

Par exemple, il peut s’agir d’une simple question pour “apprendre à vous connaître”, comme le lieu de vos dernières vacances, votre présentateur préféré ou votre émission de télévision préférée. Vous pouvez aussi leur demander de partager quelque chose en rapport avec votre sujet. Si vous parlez de microfinance, vous pouvez leur demander de deviner le pourcentage de femmes entrepreneurs en Indonésie. Vous pouvez ensuite leur donner la réponse et demander à la personne de chaque binôme qui est la plus proche de la bonne réponse de se lever. Il s’agit d’une manière amusante et interactive de relancer leur attention et de les inciter à se souvenir de cette statistique ou de ce fait important.

4/ Faites-les réfléchir

L’interaction avec un auditoire n’implique pas toujours qu’il fasse quelque chose. Vous pouvez les impliquer dans votre discours en parlant d’eux, en posant des questions rhétoriques telles que : “Avez-vous déjà… ?", sachant que beaucoup d’entre eux auront vécu une telle expérience, mais sans attendre de réponse de leur part. Ces questions rhétoriques les feront réfléchir et les impliqueront dans ce que vous dites, ce qui renforcera votre lien avec eux et le leur avec vous. Vous pouvez obtenir un effet similaire avec le mot puissant : “Imaginez…".

5/ Surprenez-les

Dans une réunion du conseil d’administration, la surprise est rarement une bonne chose. Avec un grand auditoire, elle peut devenir votre meilleure amie. Récemment, par exemple, nous avons organisé une conférence sur le thème des “agents secrets”. Dès le début, le Vice-Président est monté sur scène avec des lunettes noires, il s’est adressé aux participants comme s’ils étaient dans un camp d’entraînement pour agents secrets et leur a donné une première mission : trouver leur propre paire de lunettes de soleil, cachée quelque part dans la salle. Finalement, quelqu’un a pensé à regarder sous sa chaise, où (avant son arrivée) les organisateurs avaient soigneusement scotché une paire de lunettes de soleil. Et alors tous ont compris, ont trouvé leur propre paire, et les ont mises. C'était une façon amusante de commencer la conférence, de rassembler tout le monde et d'établir un thème pour l’ensemble de l'événement.

6/ Répondez aux questions (ou posez-les)

En règle générale, plus l‘auditoire est nombreux, moins les gens ont envie de poser des questions ! De plus, vous pouvez constater que parmi ceux qui osent, il y en a toujours un qui profite de l’occasion pour livrer un monologue dès qu’il a le micro à main, au lieu de poser une question. Pour éviter ce genre de situations, nous trouvons que des applications comme Beekast sont très puissantes, puisqu’elles permettent à chacun de poster des questions de manière anonyme si vous activez cette option, et elles vous permettent en tant qu’orateur (ou au maître de cérémonie si vous en avez un) de choisir les meilleures questions et les plus appropriées.

Nous avons également modifié les questions-réponses typiques de l’après-présentation dans certaines conférences. Au cours de l’une d’entre elles, nous avons utilisé une sorte de balle avec un microphone à l’intérieur, et l’orateur la lançait dans le public, et celui qui l’attrapait devait poser une question. Lors d’une autre conférence, l’orateur (le Président de l’entreprise) posait une question à l’auditoire et lui lançait le micro-balle pour que quelqu’un y réponde. Parfois, en tant qu’animateur, je descends de la scène et je pointe un micro vers des membres de l’auditoire qui ne se doutent de rien, en leur posant une question rapide, par exemple : “Quelle a été votre partie préférée des ateliers d’hier ?”

Quelle que soit la manière (ou les manières) que vous choisirez pour créer une interaction avec votre auditoire et le faire participer à votre présentation, elle sera meilleure qu’un simple monologue et aura un effet beaucoup plus durable sur les participants. Rappelez-vous notre première révolution : ce n’est pas votre présentation, c’est la leur. Alors trouvez des moyens d’en faire une expérience intéressante et personnalisée pour eux.

Bien sûr, il faut parfois faire preuve d’un peu de créativité et d’une certaine expérience de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas, et il est difficile de le faire lorsque vous êtes plongé dans votre sujet. Peut-être pouvons-nous vous aider ? Rendre les présentations mémorables est notre spécialité chez Ideas on Stage. Contactez-nous à l’aide du formulaire ci-dessous et nous serons heureux d'échanger avec vous sur la manière dont nous pouvons vous aider à rendre votre prochaine conférence mémorable pour toutes les bonnes raisons.