Devriez-vous vraiment parler moins vite lorsque vous présentez ?

Devriez-vous vraiment parler moins vite lorsque vous présentez ?

par Pierre Morsa

« Vous devez parler moins vite ! »

Ce conseil est un des grands classiques du coaching en art oratoire. Mais je pense que ce conseil est parfois donné mécaniquement, sans vraiment réfléchir aux conséquences, et qu’il peut parfois faire plus de mal que de bien. Laissez-moi expliquer pourquoi.

La première raison est simplement que tous les orateurs n’ont pas nécessairement besoin de parler lentement. Le fait de parler lentement vise plusieurs objectifs, comme augmenter le charisme et l’autorité, ou pour laisser l’auditoire absorber des informations complexes plus facilement. Mais parfois ralentir n’est simplement pas nécessaire, et peut même réduire l’efficacité d’une prise de parole. Tant que parler rapidement ne compromet pas l’intelligibilité du discours, autrement dit chaque mot est facile à comprendre, et tant que la vitesse ne rend pas la quantité d’information impossible à digérer pour l’auditoire, la priorité d’un coach n’est pas de forcer un orateur à faire l’effort conscient de ralentir.

La seconde raison est que certaines personnes peuvent être complètement déstabilisées lorsqu’elles se forcent à parler plus lentement. Cela casse de nombreux automatismes : le rythme, l’articulation, l’intonation, l’énergie dans la voix, le lien entre les muscles de la bouche et le cerveau. C’est pourquoi les personnes qui essaient de ralentir leur parole ont parfois l’air aussi empotées. Elles n’y sont simplement pas habituées. C’est relativement simple de parler plus lentement, c’est beaucoup plus difficile de le faire en restant naturel et authentique.

La troisième raison pour laquelle parler plus lentement n’est pas nécessairement un bon conseil est que ce n’est peut-être finalement pas si important. La vitesse moyenne à laquelle les orateurs parlent a augmenté au fil du temps. Écoutez un discours de Churchill, Martin Luther King ou du Général de Gaulle, et comparez-le avec un discours récent, vous devriez facilement observer la différence de vitesse. Les discours modernes sont généralement plus rapides. Les publicités modernes et les Youtubeurs parlent encore plus vite, et pourtant parviennent à capter notre attention et à rester clairs. Notre époque est tellement remplie de distractions que chaque seconde d’attention est devenue une denrée rare qu’il ne faut pas gaspiller.

Pour les orateurs professionnels, la capacité à ralentir ou augmenter la cadence naturellement est un excellent atout, mais cela demande beaucoup de travail. Lorsque vous avez peu de temps pour vous préparer, il est plus important d’apprendre à un orateur à rester naturel, authentique et passionné, et cela est beaucoup plus facile à atteindre en apprenant à se synchroniser avec l’auditoire que de forcer quelqu’un à parler lentement.

Snail Slow