Est-ce que Elon Musk est en train de perdre sa crédibilité ?

Est-ce que Elon Musk est en train de perdre sa crédibilité ?

par Pierre Morsa

Gizmodo a écrit cet article plutôt amusant (en anglais) à propos de la dernière série d’annonces d’Elon Musk, comme des voitures complètement autonomes et un million de robotaxis en 2020. Bon, Gizmodo n’est pas vraiment connu comme étant une référence du journalisme sérieux, mais parfois ils ont l’art de viser juste là où ça fait mal. Dans ce cas, le fait qu’Elon Musk a promis à de nombreuses reprises de faire de la conduite autonome une réalité, promesses jamais respectées. Honnêtement, lorsqu’on voit à quel point il est difficile d’atteindre la conduite complètement autonome, et le nombre de difficultés qu’il reste à surmonter aux systèmes de pilote automatique des Tesla, il est difficile de croire que ces nouvelles promesses vont se matérialiser.

Mais ce qui m’intéresse ici, c’est la relation entre ce que nous promettons et comment cela affecte notre crédibilité. Lorsque nous présentons, c’est facile et sexy de (sur) vendre de merveilleuses visions d’un futur glorieux. C’est agréable de passer pour le génie visionnaire. Il y a juste un problème. Si nous ne sommes pas capables de concrétiser nos promesses, alors tout ce que nous avons fait, c’est libérer une meute de chiens enragés qui reviendra nous attaquer plus tard. C’est exactement le piège dans lequel Elon Musk est tombé.

Il n’est pas le seul. Pendant sa première aventure chez Apple, Steve Jobs était connu pour toujours exagérer les prédictions de vente, et pour toujours échouer à les atteindre. Les ventes médiocres du Macintosh comparées à ses promesses furent une des raisons de son éviction. Il lui faudra encore l’échec de NeXT, puis encore celui du Mac Cube, pour radicalement changer son approche et commencer à sous-promettre et dépasser les attentes.

L’approche sur-promettre et ne pas atteindre les attentes est typique des startups, parce que la compétition est tellement forte qu’il faut parfois avoir une foi aveugle dans sa propre vision. Mais Tesla n’est plus une petite startup, et Elon Musk doit changer la façon dont il communique. Il devrait commencer à sous-promettre et dépasser les attentes. S’il fait cela, ce sera très facile pour lui de regagner la crédibilité perdue.

Il en est totalement capable. Et le plus étonnant, c’est qu’il le fait déjà brillamment pour Space X. Il a réussi une énorme avancée technologique dans la conquête spatiale, pourtant il n’hésite pas à rappeler à chaque lancement que les risques d’échec restent très élevés. Il sous-promet et dépasse les attentes.

Image